Sélectionner une page

     Dans cet article nous vous présentons le témoignage de M. Erik Pilardeau, maire de Bogny-sur-Meuse à l’origine du projet Energies Renouvelables Citoyennes des Vallées et Plateau d’Ardenne (ERC-VPA).

La naissance du projet

     La commune de Bogny-sur-Meuse a sollicité l’ALE 08 en 2018 pour réaliser une note d’opportunité du potentiel photovoltaïque en toiture de certains de ses bâtiments publics. Après avoir présenté la possibilité de monter un projet citoyen, l’idée de créer une grappe photovoltaïque locale est lancée !

     Un comité de pilotage réunissant la commune de Bogny-sur-Meuse, la Communauté de Communes Vallées et Plateau d’Ardenne, la SCIC locale Enercoop Nord Est, l’ALE 08 pour le réseau GECLER ainsi que des citoyens locaux a été créé en janvier 2019.

     Des ateliers de travail ont eu lieu sur tous les thèmes liés au montage d’un projet citoyen (choix des toitures à étudier, commande d’une étude de faisabilité, rédaction des statuts de la société, construction du plan de communication, montage financier…). La société ERC-VPA a été créée en novembre 2019.

Pour en savoir plus sur la naissance du projet, consultez l’article de l’ALE 08 sur ce lien.

     Le projet se précise grâce à l’implication des citoyens et collectivités du groupe porteur, ainsi qu’à l’accompagnement du réseau GECLER.  

Témoignage de M. Erik Pilardeau – SAS ERC-VPA (Bogny-sur-Meuse, 08)

Réseau GECLER : Comment avez-vous découvert les projets citoyens et le réseau GECLER ?
     Erik Pilardeau (SAS ERC-VPA) : Une sensibilité viscérale à la nécessaire transition écologique, une volonté d’engager très concrètement les Collectivités dans cette direction… Sensibilité et volonté nourries par nos échanges avec l’ALE 08 qui nous a fait découvrir les projets citoyens et le réseau. À prendre en compte aussi les bonnes informations pratiques transmises sur les réseaux sociaux…

RG : Quels sont les enjeux pour votre territoire vis à vis des énergies renouvelables citoyennes ?
     EP : Sans conteste l’environnement est maintenant au coeur des débats démocratiques, de manière “transversale”, c’est à dire intégré à toute réflexion et à tout projet de développement. Les enjeux territoriaux sont forts et doubles : accroître notre attractivité et proposer à nos habitants une participation active. Travailler avec une certaine éthique, mettre à disposition ses compétences, apprendre des autres, décider, investir, s’investir…. La transition écologique fait aussi partie intégrante du développement économique. Chacun peut être un “acteur écologique” !

RG : Pourquoi avoir fait appel à l’ALE 08 ?
     EP : C’est un acteur reconnu sur notre département de par ses compétences, son écoute, son accompagnement, ses valeurs mais aussi – et cela a une grande importance – par ses réalisations concrètes!

RG : Comment se concrétise cet accompagnement ?
     EP : De plusieurs façons : entendre des volontés, les nourrir et faire en sorte qu’elles se réalisent ! Par exemple nous avons travaillé sur des diagnostics de performance énergétique des bâtiments, sur des sensibilisations pour les citoyens aux économies d’énergies, sur la mise en oeuvre de petites centrales photovoltaïques… Et actuellement, “cerise sur le gâteau”, sur un beau projet intercommunal de création d’une grappe photovoltaïque gérée par une SAS Energies Renouvelables Citoyennes. L’objectif est bien entendu d’étendre sur tout le territoire d’une Communauté de Communes ce qui va être mis en place sur plusieurs bâtiments d’une ville et aussi, par la suite, de travailler sur d’autres énergies renouvelables (hydro..etc…). Un indispensable accompagnement !

     Nous remercions chaleureusement M. Pilardeau pour ses réponses, et souhaitons à ce projet une belle réussite !

Et après ?

     Une étude de faisabilité a été réalisée par Enercoop Nord Est, le groupe va ainsi pouvoir déterminer quelles toitures feront partie du projet, quelles autres seront peut-être dans une prochaine tranche ou non équipées en cas de trop faible potentiel. Cela va également permettre de préciser le montage financier.

     Les bâtiments étant publics, des Conventions d’Occupation Temporaires sont à réaliser, elles font partie du programme des prochaines réunions du groupe porteur !

      Enfin, des devis sont en cours pour les études structures, de nouveaux sociétaires sont en passe d’être intégrés au projet, et l’organisation de la communication et des réunions publiques se prépare, une fois les contraintes sanitaires levées, pour pouvoir mobiliser plus de citoyens !