Le début d’année est toujours l’occasion de regarder un peu plus loin que le bout de son éolienne ! En particulier, fin 2021, plusieurs acteurs majeurs de l’énergie en France ont publié leur scénario énergétique pour la France. L’objectif annoncé par le gouvernement étant une France décarbonée, plusieurs stratégies sont envisageables. Le grand débat français étant : nucléaire ou renouvelable ?!

RTE, gérant des réseaux de transport électrique en France, a mené une longue étude de compilation de tous les scénarios électriques. Les résultats en 6 grandes familles du scénario avec le plus de renouvelable au scénario avec le plus de nucléaire. Lien vers l’étude scénaristique de RTE.

Conclusions intéressantes : si un quasi 100% renouvelable est possible, avec de très gros efforts sur les économies d’énergie, le nucléaire ne pourra pas représenter plus de 50% du mix électrique, dû au parc vieillissant.

L’institut Négawatt a mis à jour son scénario 100% renouvelable pour la France : https://negawatt.org/Scenario-negaWatt-2022

On rappelle que Négawatt n’envisage pas seulement de couvrir la consommation actuelle de la France, mais propose de couvrir les besoins énergétiques pour l’ensemble de nos besoins alimentaires, produits selon une agriculture durable et de nos besoins en biens de consommation. Evidemment, Negawatt insiste lourdement sur les changements individuels et structurels nécessaires pour diminuer drastiquement notre surconsommation énergétique.

L’ADEME enfin dévoile les quatre scénarios énergétiques possibles issus de son étude pour une neutralité carbone : https://transitions2050.ademe.fr/

Leurs conclusions rejoignent les autres : l’accent majeur sur les économies, quelque soit le scénario, et vite ! Et la part diminuée du nucléaire.

Plus de renouvelables ? Bonne nouvelle ! Mais si nous voulons une transition sociale en même temps qu’énergétique, il faudra que ces énergies renouvelables soient citoyennes ! Alors… à vos projets !